• Accueil
  • > Archives pour juillet 2012

Archive mensuelle de juillet 2012

Robe bustier en liberty

Une amie très chère m’avait offert pour mon anniversaire un coupon de 2m50 de ce merveilleux liberty (d’ailleurs, si vous connaissez le nom de ce liberty je suis preneuse ). Avec ce beau métrage, une robe longue d’été s’est vite imposée. Je voulais absolument une forme bustier près du corps pour le haut et du volume pour le bas. Je me suis donc grandement inspirée du patron Burda n° 8320 qui est à la base une robe de mariée. Le bustier en taille 36 tombe impeccable. J’ai en revanche juste modifié le bas de la robe avec ce volant froncé. Et le résultat me plait beaucoup !

Robe bustier en liberty liberty

liberty1

Voici les photos prises sur notre balcon entre deux averses…liberty3

 

liberty2

Stage de modélisme

Article vu sur « Thread and needles » :

« Les 20 et 21 juillet prochain se tiendra à Paris, au Claridge, un stage de modélisme animé par des professeurs prestigieux.

Stage de modélisme modelisme

Ce stage, qui s’adresse aux passionnés de couture ou aux futurs stylistes, a pour vocation de rappeler les bases du modélisme, de transmettre des tours de main de professionnels sur le moulage de mannequin et de manière plus générale, d’orienter et de guider des personnes désireuses de se lancer dans le milieu de la mode.

Les animateurs sont prestigieux : Izet Curi est Directeur des ateliers Azzedine Alaïa. Il fut premier modeliste chez Thierry Mugler et chez Hermès. Mélissa Schleich, après avoir été responsable des cours ESMOD, a créé sa propre école de mode European Fashion School. C’est une ancienne de Boss, d’Escada,…

modelisme2

Intéressés ? Thread&Needles a négocié pour vous une réduction exceptionnelle de 100€ sur les frais d’inscription ! »

[CAP couture flou] : je suis admise !

Les résultats sont tombés vers 15h aujourd’hui et c’est avec beaucoup de joie que je vous l’annonce ! 17,64/20 de moyenne (17/20 sur les parties théoriques / technologiques et 18/20 sur la partie réalisation-couture). Revenons justement sur ces diverses épreuves :

1/ Prévention / santé / environnement

Pas de difficultés particulières, les questions relèvent la plupart du temps du  bon sens, de la logique ou de la culture générale.

2/ Arts appliqués

1ère partie : décrire trois costumes dont nous avions les photos
2ème partie : s’inspirer de photos dont le thème était la mer/le corail…, en retirer trois motifs et les appliquer à la jupe et aux mancherons (crayons de couleurs, feutres…)

3/ Elaboration, technologie et préparation d’une fabrication

Il fallait suivre les instructions qui étaient données pour  faire la transformation d’un corsage. Faire un relevé sur du papier kraft et l’industrialiser. Pas de difficultés majeures. Tout était dans la précision des traits (tout était en mm) et l’application, le soin… Ensuite des questions sur les propriétés de la soie et autres questions sur les finitions.

[CAP couture flou] : je suis admise ! dans CAP couture techno

4/ Réalisation d’un produit : la robe boule « livia »

J’ai eu la permission de photographier ma robe à la fin de l’examen. Le sujet était relativement simple mais la difficulté première était le tissu : un polyester glissant et très difficile à manier surtout en ce qui concerne le rabattage du biais de 5 mm à réaliser à la main sur l’encolure et les emmanchures : une horreur !!! J’ai réussi à terminer la robe 1h avant la fin, ce qui était loin d’être le cas des autres candidats… J’espère néanmoins que tout s’est bien passé pour eux…

En ce qui concerne l’utilisation de la piqueuse plate, nous avons eu la possibilité de la tester la veille de l’épreuve. Je tiens à rassurer toutes celles qui peuvent s’inquiéter et stresser (comme je l’ai été) : la machine est tout à fait gérable une fois qu’on a compris le principe de la genouillère et de la pédale. Les machines étaient enfilées et réglées tout comme la canette… même s’il a bien fallu remplir la canette au milieu de l’épreuve (et là p’tite frayeur : comment fait-on ? J’ai bien du perdre 20 mn à comprendre le principe même si là aussi, ça relevait du bon sens). Après 16h d’épreuve on ne peut plus la quitter cette piqueuse, on n’a qu’une seule envie, la prendre pour chez soi ! Pour ce qui est de la surjeteuse industrielle, elle fonctionne comme les familiales.

 

cap dans CAP couture
livia

 

 




UCPA Thaïlande: tongs&thaï |
L'Aviation et le monde RC |
Construction Piscine Desjoyaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | louve20016
| Gather Sheep de la Bergerie...
| lycrazentaisuper